Le mystère des dinosaures bipèdes

Des paléontologues de l'Université de l'Alberta ont élaboré une nouvelle théorie pour expliquer le fait que certains dinosaures se tenaient sur deux pattes plutôt que quatre.
Les chercheurs se sont fondés sur des indices trouvés dans les queues de leurs ancêtres, les «proto-dinosaures».
Le principal auteur de l'étude, Scott Persons, soutient que les queues de ces plus petites créatures comprenaient d'importants muscles venant en appui à leurs jambes.
L'évolution leur aurait ensuite permis de courir plus rapidement et sur de plus longues distances. Leurs membres antérieurs, moins imposants, les allégeaient et amélioraient leur équilibre. Certains «proto-dinosaures» auraient carrément cessé de marcher sur leurs quatre pattes.
M. Persons écarte les théories précédentes selon lesquelles ces bêtes se tenaient sur deux pattes afin d'attrapper des proies avec leurs membres antérieurs.