L'équipe des Centaures Robotique 4950 de l'école secondaire La Courvilloise, à Beauport, a remporté la finale provinciale de la compétition de robotique FIRST tenue à Montréal en fin de semaine.

Compétition de robotique : des élèves de La Courvilloise en finale à St. Louis

Une équipe d'élèves de l'école secondaire La Courvilloise, à Beauport, a remporté en fin de semaine la finale provinciale de la compétition de robotique FIRST, à Montréal, et se rendra à St. Louis le mois prochain pour disputer la finale internationale.
<p>À partir de quelques pièces obligatoires auxquelles on peut ajouter jusqu'à 4000 $ de matériel, chaque équipe doit construire un robot capable de lancer ou d'attraper un ballon. </p>
Lancées il y a une vingtaine d'années aux États-Unis, les compétitions FIRST n'ont commencé à percer que récemment au Québec. L'idée est de construire, à partir de quelques pièces obligatoires auxquelles on peut ajouter jusqu'à 4000 $ de matériel, un robot capable de lancer ou d'attraper un ballon. Des équipes de trois robots (provenant d'autant d'écoles différentes) sont constituées et tentent alors d'inscrire autant de points qu'elles le peuvent en complétant des passes ou en déposant le ballon dans une «zone des buts».
Le robot conçu par 10 élèves de quatrième et de cinquième secondaire de La Courvilloise s'est montré capable d'attraper le ballon, de le ramasser par terre (après une passe ratée) et de le déposer, en plus de pouvoir jouer en défensive en bloquant la route aux autres. L'équipe de Beauport en était à sa première participation - et son capitaine, Marc-Antoine Bureau-Blouin, peine toujours à croire à ce qui lui arrive.
«On se croyait vraiment comme dans un rêve. Il y avait des qualifications, et ensuite un recrutement [par d'autres équipes plus expérimentées] et on ne croyait pas vraiment à nos chances d'être recrutés. Et comme dans un scénario de film, à la dernière minute, on a été recruté par les deux meilleures équipes. On ne s'attendait vraiment pas à ça. Et après avoir gagné en quarts et en demi-finales, on n'arrivait pas à croire qu'on était en finale. Alors on est vraiment ravi maintenant», dit le capitaine de l'équipe.
Tout ce petit monde se rendra maintenant à St. Louis où se tiendra la finale internationale des compétitions de robotique FIRST du 23 au 26 avril.
Prix du jury
Un total de 42 écoles ont pris part cette année à la finale québécoise, souligne le directeur adjoint de La Courvilloise, Gaétan Audet. Les 10 étudiants avaient chacun une ou quelques tâches précises à accomplir (plan d'affaire, pilotage, etc.), sous la supervision de professeurs et de techniciens - et leur présentation a d'ailleurs remporté le prix du jury.
L'équipe a dépensé la totalité des 4000 $ permis par les règlements. L'argent a été fourni par l'organisme de bienfaisance Fusion Jeunesse, qui appuie divers projets scolaires afin de lutter contre le décrochage, ainsi que par la commission scolaire des Premières-Seigneuries.