Bien qu’il se dise «très satisfait» de l’abolition des frais accessoires, l’organisme incite le gouvernement à aller plus loin.
Bien qu’il se dise «très satisfait» de l’abolition des frais accessoires, l’organisme incite le gouvernement à aller plus loin.

Un organisme s’inquiète que les frais accessoires en santé soient facturés ailleurs

Vicky Fragasso-Marquis
La Presse Canadienne
Un an après l’abolition des frais accessoires dans le milieu de la santé, un organisme communautaire déplore que les patients continuent de sortir leur portefeuille à la clinique, pour payer des frais administratifs ou des tests non couverts par l’assurance-maladie.