Au Québec, Denise a pu refuser que les médecins prélèvent la peau et les os. Elle a donné le reste: le coeur, les poumons, le foie, les reins, la cornée et le pancréas. Son fils était un donneur idéal.

Transplantations d'organes: baisse de l'attente au Québec

Transplant Québec rapporte qu'en 2015, 172 donneurs d'organes ont permis la transplantation chez 549 personnes au Québec.
La liste d'attente d'organes a donc diminué pour une 4e année consecutive; 856 personnes y étaient inscrites au 31 décembre dernier.
En croissance
Par rapport à 2014, il y a eu croissance de 12 % du nombre de donneurs décédés l'année dernière. En outre, 2015 fut la meilleure année pour les dons de reins, de coeurs et de poumons.
Les inscriptions dans les registres de consentement ont augmenté, au point où plus de 30 % des Québécois ont officialisé leur accord pour aider les personnes qui ont besoin d'une transplantation. Les refus de la part des familles ont diminué très légèrement, passant de 42 % en 2014 à 40% l'année dernière.
Transplant Québec a calculé que le Québec avait ainsi atteint en 2015 un taux de donneurs décédés de 20,8 donneurs par million d'habitants.