Les nouveaux règlements adoptés en février permettent notamment aux IPS d’amorcer des traitements pour six maladies chroniques, mais les patients doivet obligatoirement voir le médecin dans les 30 jours suivant l’amorce des traitements.
Les nouveaux règlements adoptés en février permettent notamment aux IPS d’amorcer des traitements pour six maladies chroniques, mais les patients doivet obligatoirement voir le médecin dans les 30 jours suivant l’amorce des traitements.

Traitement de maladies chroniques: le pouvoir des IPS «restreint»

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Les lignes directrices des nouveaux règlements régissant la pratique des infirmières praticiennes spécialisées (IPS) réduisent la portée des pouvoirs qui leur sont conférés par ces règlements, dénonce l’Association des infirmières praticiennes spécialisées du Québec (AIPSQ). Celle-ci déplore notamment que les patients doivent obligatoirement être vus par un médecin dans les 30 jours suivant l’amorce par l’IPS d’un traitement pour une maladie chronique.