Le président de la Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN, Jeff Begley, n'a vu aucune suspension du genre imposée au Québec cet automne. 

Suspendus pour la pose d'autocollants dans des hopitaux gaspésiens

De 12 à 15 employés du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie ont été suspendus la semaine dernière pour avoir apposé des autocollants sur les murs de trois hôpitaux, situés à Chandler, Maria et Sainte-Anne-des-Monts.
Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) a déposé une plainte pour vandalisme à la Sûreté du Québec, en plus de suspendre les employés des trois hôpitaux pendant deux jours, sans solde.
«Certaines des suspensions ont déjà été appliquées, et les autres sont à venir. La plupart des employés suspendus sont des membres des exécutifs syndicaux», a indiqué mardi Michel Cyr, vice-président de la Fédération (des employés) de la santé et des services sociaux de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, affiliée à la CSN.
De passage en Gaspésie mardi, le président national de cette fédération, Jeff Begley, assurait qu'il n'avait vu aucune suspension du genre imposée au Québec cet automne. «C'est vraiment particulier. C'est un précédent pour toute la province. J'ose croire qu'on pourra trouver un autre dénouement, avec de la bonne foi. La Sûreté du Québec nous a contactés. Nous avons mis l'affaire dans les mains des avocats. On nous offre 3 % d'augmentation salariale en cinq ans, avec un gel les deux premières années. Bientôt, il ne nous restera plus rien, sauf fermer notre gueule», disait M. Begley, pour expliquer le recours aux autocollants.
La CSN tente en cette fin de journée de convaincre la direction du CISSS d'abolir les suspensions. Radio-Canada rapporte que le CISSS du Bas-Saint-Laurent a aussi déposé une plainte de vandalisme à la SQ.