La consommation de la marijuana est passée dans les moeurs, selon l'auteur de cette lettre.

Santé Canada surveillera «activement» la promotion de la marijuana

La ministre de la Santé, Rona Ambrose, a ordonné la répression des groupes qui font illégalement la promotion de la marijuana.
Santé Canada a publié samedi un communiqué déclarant qu'il surveillera activement toutes les formes de publicité et de promotion de la marijuana, plutôt que d'agir principalement à la suite de plaintes du public.
En vertu de la loi, seules les «parties réglementées», dont les producteurs autorisés de marijuana à des fins médicales, peuvent publiciser des renseignements de base «qui ne sont pas promotionnels» sur leur produit.
Le communiqué stipule que Santé Canada «émettra des lettres de conformité s'il constate des infractions». Les contrevenants récidivistes s'exposent à des poursuites.
Rona Ambrose a déclaré qu'elle avait ordonné une approche plus proactive de cette surveillance à cause de l'augmentation du nombre de dispensaires illégaux de marijuana, en ligne ou sous forme de comptoirs.
Même si la marijuana a été légalisée à des fins médicales si elle est prescrite par un professionnel de la santé, la ministre Ambrose a déjà affirmé que son innocuité et son efficacité à titre de médicament n'a pas encore été prouvée.