Isabelle Roy a reçu un diagnostic de cancer du sein à 43 ans. Cinq ans plus tard, elle s'est engagée à amasser des dons pour soutenir les soins et la recherche pour les victimes de la maladie.

Québec en rose pour appuyer la lutte au cancer du sein

Le rose sera tendance dans les deux prochaines semaines à Québec. Afin d'appuyer la lutte au cancer du sein, quelque 75 édifices de la capitale seront illuminés de cette couleur jusqu'au 15 octobre. Ce grand mouvement rassembleur, doublé d'une campagne de financement, permettra de soutenir les soins et la recherche pour les milliers de femmes - et quelques hommes aussi - victimes de cette maladie.
En conférence de presse, vendredi, à l'hôpital Saint-Sacrement, plusieurs témoignages ont été livrés afin de sensibiliser le public à l'importance de soutenir financièrement le Centre des maladies du sein du CHU-Université Laval, qui enregistre annuellement quelque 30 000 visites.
Isabelle Roy était du nombre. «J'ai reçu mon diagnostic à 43 ans, c'était assez fulgurant. Je ne connaissais pas beaucoup les hôpitaux. Ma grande soeur, qui travaille dans le domaine de la santé, m'a demandé où j'étais pour être soignée. Quand je lui ai dit que c'était à Saint-Sacrement, elle m'a dit que j'étais à la meilleure place et elle avait raison.», explique la résidente de Saint-Antoine-de-Tilly.
Cinq ans plus tard, dans un souci de reconnaissance, Mme Roy fait partie des «porteurs de lumière», soit ces 48 personnes qui se sont engagées à amasser un minimum de 500 $ en dons. L'objectif a été fixé à 200 000 $, soit 25 000 $ de plus que l'an dernier.
Pour la Dre Christine Desbiens, chirurgienne oncologue et directrice médicale du Centre, l'argent amassé permet d'avoir accès à de meilleurs équipements et de peaufiner la recherche. Le jeu en vaut la chandelle, dit-elle. «Je suis dans le milieu depuis 20 ans et les pathologies de l'époque, où l'on donnait trois ou six mois à vivre aux patientes, on peut les opérer. Ça ne se compare pas.»
Le Centre Vidéotron, l'édifice Price, le Centre des congrès et l'hôtel Le Concorde comptent parmi les immeubles qui arboreront le rose à compter de samedi.