Une nouvelle urgence psychiatrique verra le jour à l’Hôpital Saint-François d’Assise à l’automne 2024.
Une nouvelle urgence psychiatrique verra le jour à l’Hôpital Saint-François d’Assise à l’automne 2024.

Nouvelle urgence psychiatrique à Saint-François d’Assise

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Une nouvelle urgence psychiatrique verra le jour à l’Hôpital Saint-François d’Assise à l’automne 2024 pour remplacer celle de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, a appris Le Soleil.

Dans l’appel d’offres qu’il a récemment publié pour des services d’architecture et d’ingénierie, la Société québécoise des infrastructures (SQI) parle d’une urgence de 10 civières, d’une unité d’hospitalisation brève de cinq lits et de cliniques externes. 

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale, lui, affirme plutôt que l’urgence psychiatrique comprendra 13 civières et une unité d’hospitalisation brève de 10 lits, en plus des cliniques externes. 

Selon la SQI, le projet est né «dans le cadre de l’implantation d’un pôle de santé mentale dans le secteur Est de la grande région de Québec», alors que le gouvernement a, le 5 février 2020, «autorisé la conception d’une nouvelle urgence psychiatrique, d’une unité d’hospitalisation brève en santé mentale et de cliniques externes au Pavillon Saint-François d’Assise de Québec». 

«Cette nouvelle construction est prévue au-dessus de l’urgence existante de l’Hôpital Saint-François d’Assise», indique-t-on. Le projet prévoit plus particulièrement un agrandissement de 2270 mètres carrés au-dessus de l’urgence existante (Pavillon U) ainsi qu’une mise aux normes de la structure du bâtiment. 

Le budget global des travaux, qui devraient débuter à l’automne, est estimé à 35 M$. 

«Cette nouvelle construction est prévue au-dessus de l’urgence existante de l’Hôpital Saint-François d’Assise», indique-t-on. Les travaux sont estimés à 35 M$.

Selon le CIUSSS, ce projet constitue une relocalisation de services déjà existants à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus et à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec vers l’Hôpital Saint-François d’Assise. «Ça n’a pas de lien avec la fermeture de l’urgence psychiatrique de l’Hôpital du Saint-Sacrement», assure la porte-parole Annie Ouellet.

L’établissement assure qu’«au final, le nombre de civières en urgence psychiatrique sera le même sur le territoire, soit de 26 civières au total». 

L’autre urgence psychiatrique de Québec se trouve au CHUL. À plusieurs reprises depuis la fermeture des huit lits de l’urgence psychiatrique de l’Hôpital du Saint-Sacrement, en novembre 2018, puis de ses 44 lits d’hospitalisation en psychiatrie, en juin 2019, Le Soleil a fait état du débordement des urgences psychiatriques du CHUL et de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus.