Le campus de l'Université Laval

Nouvelle chaire de recherche sur les soins de la peau à l'Université Laval

Une équipe de chercheurs de l'Université Laval s'associe avec L'Oréal pour innover dans les soins de la peau.
L'objectif de la nouvelle Chaire de recherche et d'innovation L'Oréal en biologie numérique lancée mercredi : modéliser le fonctionnement de la peau et du cheveu à partir d'une masse de données biologiques. «Au final, nous serons en mesure de créer une véritable plateforme de connaissances liées à la biologie de la peau», résume dans un communiqué le titulaire de la Chaire, Arnaud Droit. 
L'équipe de ce professeur-chercheur à la Faculté de médecine de l'Université Laval tâchera plus particulièrement de «visualiser une peau reconstruite intégrant les données massives [pour] comprendre la dynamique des voies biologiques lors de la régénération tissulaire».
«Notre ambition est de créer une peau virtuelle pour visualiser [...] l'ensemble des événements biologiques impliqués dans la régénération cutanée à partir de l'extraordinaire masse de données générées notamment sur la plateforme de l'Université Laval. Le projet intégrera également une nouvelle plateforme de connaissances autour du microbiome de la peau. Ces approches de biologie numérique pourront ainsi déboucher sur une meilleure compréhension du fonctionnement de la peau et de son renouvellement et ouvrir la voie à de nouveaux ingrédients», explique pour sa part le directeur des Recherches biologiques et cliniques de L'Oréal, Luc Aguilar.
La chaire industrielle réunira des chercheurs en biologie, en biochimie, en informatique, en statistiques et en mathématiques. Pour le doyen de la Faculté de médecine de l'Université Laval Rénald Bergeron, «ce positionnement à la croisée des chemins entre les sciences biologiques et informatiques générera des retombées porteuses et innovantes qui cadrent parfaitement avec la vision de développement de la recherche à la Faculté de médecine».