Dans son «bulletin», Les Résidences de la Vallée a obtenu de mauvaises notes en ce qui a trait à l'alimentation, aux soins donnés aux résidants ainsi qu'à la propreté et à la sécurité des lieux.

Les Résidences de la Vallée perd sa certification

L'Agence de la santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches a retiré le 8 février sa certification à la résidence privée pour personnes âgées Les Résidences de la Vallée, de Vallée-Jonction, pour une série de manquements aux critères ministériels.
«C'est lors de l'inspection bisannuelle pour le renouvellement de la certification de la résidence, qui était certifiée depuis le 29 janvier 2009, qu'on s'est rendu compte qu'il y avait des choses qui clochaient», explique Caroline Picard, porte-parole de l'Agence, au sujet de la résidence qui accueille 33 bénéficiaires.
Dans son «bulletin», Les Résidences de la Vallée a obtenu de mauvaises notes en ce qui a trait à l'alimentation, aux soins donnés aux résidants ainsi qu'à la propreté et à la sécurité des lieux.
«Ils ne rencontraient pas les critères du Ministère pour ces trois aspects», explique Mme Picard, qui ne connaissait toutefois pas les détails des reproches faits à la résidence pour personnes âgées, qui s'étaleraient sur une période de quelques mois.
L'Agence a pris soin de contacter les résidants et leurs familles pour les informer du retrait de la certification et identifier les personnes les plus vulnérables pour les relocaliser et les accompagner au besoin. «Il y a eu une rencontre avec les résidants le 15 février et personne n'a demandé à être relocalisé», souligne Mme Picard.
Les propriétaires de la résidence, Serge Bouchard et Sophie Beaudoin, présenteront un plan de redressement à l'Agence, où ils expliqueront les démarches qu'ils entendent faire afin de réobtenir leur certification. «Ils nous soumettront un plan cette semaine. En posant ces gestes, ils nous assurent qu'ils sont en action», indique Mme Picard.
Jointe par Le Soleil, Sophie Beaudoin a confirmé qu'un plan de redressement serait soumis à l'Agence au cours des prochains jours. «Dans le fond, l'Agence nous a fait des recommandations suite à une ou plusieurs plaintes qui ont été reçues», explique-t-elle.
Mme Beaudoin et M. Bouchard sont propriétaires depuis trois ans de cette résidence qui existe depuis 1970. «C'est la première fois que survient un problème comme ça chez nous et nous espérons vraiment avoir de nouveau notre certification. Ce qui nous encourage, c'est que nous avons quand même gardé tous nos résidants, alors les gens ne semblent pas avoir peur», a-t-elle résumé.
Relativement rare
Mme Picard a signalé qu'il était relativement rare que des résidences pour personnes âgées se voient retirer leur certification en Chaudière-Appalaches. Un cas récent est celui de la Résidence de Saint-Jacques-de-Leeds, près de Thetford Mines, qui a perdu sa certification il y a environ un an après que son ex-propriétaire, Alain Gilbert, eut été accusé de crimes de nature sexuelle sur une résidante déficiente intellectuelle envers laquelle il était en situation d'autorité.
«Par contre, il faut préciser que ce qui s'est passé à Vallée-Jonction est loin d'être du même ordre que ce qui s'est passé à Saint-Jacques-de-Leeds. Ça n'a rien à voir car on parle de manquements beaucoup moins graves à Vallée-Jonction», conclut-elle.