Vendredi, le ministre des Affaires municipales et de la Sécurité publique, Martin Coiteux, annoncera une bonification du Programme d’aide financière pour le soutien à l’organisation des interventions d’urgence hors du réseau routier.

Le soutien d'urgence en zone isolée bonifié

Le gouvernement québécois bonifiera le soutien qu’il accorde aux services d’urgence en zone isolée.

Depuis le budget présenté par Carlos Leitão la semaine dernière, les membres du gouvernement Couillard présentent tour à tour des mesures ciblées. 

Vendredi, c’est le ministre des Affaires municipales et de la Sécurité publique, Martin Coiteux, qui annoncera une bonification du Programme d’aide financière pour le soutien à l’organisation des interventions d’urgence hors du réseau routier. 

Son enveloppe passera de quelque 3 millions $ à plus de 12 millions $ par année.

Ce programme s’adresse aux municipalités régionales de comté. Il vise à permettre aux MRC d’améliorer la protection offerte aux citoyens dans les secteurs non accessibles par le réseau routier, avait-on expliqué lors de son lancement. Par exemple, afin d’aller secourir une personne qui se blesserait en tombant de cheval ou lors d’une marche dans un sentier escarpé.

Il doit permettre aux municipalités régionales de comté de mettre en place des protocoles d’intervention d’urgence et d’acquérir des équipements de secours et de sauvetage (pensons à des motoneiges, à des véhicules tout-terrain, à des traîneaux, à des appareils de télécommunication, à des trousses d’urgence, des cordages, de l’éclairage, du matériel de signalisation, etc.).

Plusieurs centaines de blessés

Le Protecteur du citoyen a déjà déploré que les services d’intervention d’urgence hors du réseau routier sont inadéquats et qu’ils le sont davantage encore à certains endroits qu’à d’autres. Plusieurs centaines d’accidents provoquant des traumatismes graves se produisent chaque année dans des zones isolées lors d’activités récréotouristiques et sportives, indique un document du ministère de la Sécurité publique.

La répartition des fonds entre les MRC est en partie décidée par un comité formé de représentants de la Fédération québécoise des municipalités, de l’Union des municipalités du Québec, de l’Association des chefs en sécurité incendie et du ministère de la Sécurité publique.

Depuis une semaine, et malgré le congé pascal, le gouvernement de Philippe Couillard a déjà procédé à une trentaine d’annonces post-budgétaires un peu partout au Québec. Une bonne partie d’entre elles sont liées au domaine agricole. Ce vendredi, le premier ministre prendra d’ailleurs part au dévoilement de la politique bioalimentaire 2018-2025.