Jeudi matin, le crucifix avait retrouvé sa place entre les deux portes d'ascenseur de l'entrée de l'Hôpital du Saint-Sacrement.

Le crucifix de retour à l'Hôpital du Saint-Sacrement

Le crucifix est de retour à l'entrée de l'Hôpital du Saint-Sacrement, à Québec, à l'endroit où il avait été retiré il y a quelques jours.
Des images transmises en tout début de journée, jeudi, permettent de le voir entre les deux portes d'ascenseur de l'entrée de l'immeuble du Chemin Sainte-Foy.
La direction des communications et du rayonnement du CHU de Québec-Université Laval (CHU) avait annoncé mercredi que le crucifix serait réinstallé en soirée.
Selon un communiqué publié mercredi par le CHU, le ministère de la Santé et des Services sociaux considère qu'il ne s'agit pas d'une question de neutralité religieuse de l'État, mais du respect de l'histoire de l'hôpital, du caractère patrimonial religieux et surtout du respect et de la reconnaissance
Mardi, le cardinal Gérald Cyprien Lacroix avait notamment qualifié de manque de respect le refus du centre hospitalier de remettre en place le crucifix de l'Hôpital du Saint-Sacrement.
Mercredi, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a affirmé que la protection du patrimoine du Québec était importante et il a soutenu que ça ne dérangeait pas les gens des autres cultures de voir le crucifix à l'Assemblée nationale ou dans un hôpital.
Un homme de Québec âgé d'une cinquantaine d'années a été arrêté, mardi soir, pour avoir proféré des menaces contre la direction du CHU de Québec, dans la foulée du retrait du crucifix à l'Hôpital du Saint-Sacrement. Il a ensuite été libéré sous une promesse de comparaître au tribunal.