Le Canada tient un premier exercice préparatoire à une éclosion d'Ebola

Le Canada a procédé dimanche à sa première grande simulation pour se préparer à une potentielle éclosion du virus Ebola au pays.
Une équipe d'intervention rapide du gouvernement a été déployée d'Ottawa à Halifax, a expliqué la ministre fédérale de la Santé, Rona Ambrose, dans un communiqué. Des responsables fédéraux, provinciaux et locaux de la santé publique ont participé à la simulation.
Transports Canada a aussi mis à la disposition des membres du groupe quatre aéronefs pour transporter des personnes et de l'équipement si nécessaire.
Un exercice plus modeste avait déjà été exécuté à Ottawa, vendredi, au cours duquel les autorités avaient observé la rapidité avec laquelle les équipes pouvaient se rassembler avec l'équipement requis.
Si le Canada devait assister à une éclosion du virus sur son territoire, un des groupes d'intervention se rendrait dans la province concernée pour travailler avec les autorités provinciales et locales de santé.
Le Canada a constitué cinq équipes d'intervention rapide, qui comptent chacune sept experts de divers milieux.
«Les exercices d'entraînement, les activités d'essai et les répétitions sont importantes pour faire en sorte que nos équipes soient en mesure de réagir sans hésitation dans l'éventualité d'un cas de maladie à virus Ebola. Il est essentiel que nos travailleurs de la santé de première ligne aient les directives et l'information nécessaires pour faire face à la maladie», a déclaré la ministre Ambrose dans le communiqué.