Le Soleil
Les malades admis à la Maison Michel-Sarrazin peuvent dorénavant faire appel à l’aide médicale à mourir.
Les malades admis à la Maison Michel-Sarrazin peuvent dorénavant faire appel à l’aide médicale à mourir.

L’aide médicale à mourir autorisée à Michel-Sarrazin

Normand Provencher
Normand Provencher
Le Soleil
Depuis son ouverture en 1985, la Maison Michel-Sarrazin, leader des soins palliatifs dans le monde francophone, s’était toujours opposée à l’aide médicale à mourir. Cette position ferme est chose du passé. Les malades admis à la maison de soins palliatifs peuvent dorénavant faire appel à cette mesure de fin de vie. Le Soleil a discuté avec la présidente du conseil d’administration et la directrice générale de l’établissement du cheminement qui a conduit à ce délicat changement de cap.