L'activité physique compenserait pour le temps passé assis

Une activité physique régulière compenserait finalement pour les méfaits pour la santé de trop longues périodes de temps passées assis, selon la plus récente étude réalisée sur le sujet.
Les chercheurs de l'université britannique de Leicester ont étudié différentes combinaisons d'habitudes de vie, allant des gens «très actifs physiquement et peu sédentaires» aux gens «peu actifs physiquement et très sédentaires».
Ils ont alors constaté que les individus très actifs physiquement présentaient de meilleurs marqueurs cardiométaboliques (comme un faible taux de mauvais cholestérol HDL) même s'ils étaient aussi très sédentaires, comparativement aux sujets peu actifs physiquement et très sédentaires.
Les scientifiques s'inquiètent de plus en plus des méfaits pour la santé de tout ce temps passé assis, certains allant même jusqu'à le comparer au tabagisme (sitting is the new smoking, en anglais). Les études se contredisent toutefois quant à savoir s'il est possible de compenser en étant actif physiquement.
Les conclusions de cette étude sont publiées dans le journal scientifique BMC Public Health.