Une loi obligeant la présence de gicleurs dans toutes les résidences doit être accompagnée d'un soutien financier pour les propriétaires, plaide le président-directeur général du RQRA, Yves Desjardins.

La Résidence Charlesbourg critiquée

La Résidence Charlesbourg dans le secteur du même nom est critiquée pour des manquements à l'hygiène et à la salubrité des aliments par le Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA).
Lors d'une visite effectuée le 8 octobre dernier, le représentant du Regroupement a constaté que «des contenants de nourriture étaient endommagés et des aliments mal conservés. D'autres contenants étaient posés directement sur le sol, dont des boîtes de légumes».
De plus, le communiqué de l'organisme met en lumière le fait qu'«une bouteille de produit nettoyant reposait sur une surface de travail où il y avait des aliments et les aliments crus n'étaient pas regroupés afin d'éviter la contamination avec les aliments cuits ou prêts à manger. Aucun aliment dans le réfrigérateur, le congélateur ne possédait d'étiquette indiquant la date de péremption».
Devant ce constat, le RQRA a refusé le droit à la Résidence Charlesbourg de devenir membre. De plus, le Regroupement a déploré, hier, le manque de vigilance de l'Agence régionale de la santé qui vient de renouveler la certification de la résidence pour personnes âgées autonomes et semi-autonomes.
«Une visite de la Résidence a été faite en février dernier. Il y avait des problèmes à l'intérieur de la Résidence. On a eu le rapport au printemps. Si des normes et règlements ne sont pas appliqués adéquatement, on demande d'apporter des correctifs dans un délai donné. Ce qui a été fait. Par la suite, on a été en mesure de procéder à la reconnaissance de cette ressource puisque les correctifs ont été apportés», a indiqué, hier, René Bouchard, porte-parole de l'Agence.
Il n'a pu commenter les manquements de la Résidence Charlesbourg constatés par la RQRA presque le même jour où l'Agence a accordé une certification. Une visite de suivi de l'Agence est prévue prochainement à la Résidence Charlesbourg.
Le président du RQRA, Yves Desjardins, s'explique mal l'attitude de l'Agence en accordant une certification à la Résidence Charlesbourg. «Une fois de plus, nous constatons que le RQRA est plus sévère que certains mandataires du gouvernement», a-t-il affirmé.