Yves Bolduc

La RAMQ veut récupérer des sommes touchées par 20 omnipraticiens

La Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) veut recouvrer des sommes auprès de 20 médecins en liens avec les incitatifs qui ont permis au ministre Yves Bolduc d'empocher 215 000$ lors de son passage dans l'opposition, a appris Le Soleil.
«On termine notre analyse des dossiers en prévision des premiers recouvrements qui vont avoir lieu dès cet automne, indique Marc Lortie, porte-parole à la RAMQ. On estime qu'il y aurait 20 professionnels qui seraient visés.»
Impossible pour le moment de savoir si le Dr Bolduc fait partie de la liste des médecins dans la mire. «On ne commente pas les cas particuliers», indique M. Lortie.
La lettre d'entente qui permettait aux médecins omnipraticiens de réclamer entre 100$ et 208$ par nouveau patient pris en charge  - en plus de la rémunération à l'acte - prévoit des cas de remboursement. Si, au cours des 12 mois suivant l'inscription, le médecin change sa pratique, déménage ou qu'il y a une incompatibilité avec le patient, la RAMQ peut réclamer 50% de l'incitatif.
«C'est sûr qu'on exerce un contrôle, une surveillance serrée relativement à cette entente et à son application», poursuit le porte-parole de la RAMQ.
Lors de son séjour dans l'opposition, M. Bolduc, en plus de son salaire de député de Jean-Talon et de sa rémunération à l'acte, a touché 215 000$ en incitatif pour l'inscription de 1500 patients.
Dans une lettre envoyée au premier ministre Philippe Couillard, Claude Castonguay, père de la RAMQ, a réclamé à contre-coeur la démission du ministre Bolduc. Selon lui, M. Bolduc «s'est évidemment servi de sa connaissance du système de rémunération des médecins consenti alors qu'il était ministre de la Santé. C'est ainsi qu'il est allé chercher le maximum en donnant le minimum, aussi bien comme député qu'en tant que médecin.»
Le premier ministre Couillard parle d'une «bien grosse tempête dans un tout petit verre d'eau».