Près d’un décès sur 6 dans le monde est dû au cancer, peut-on lire sur le site web de l’OMS.

Journée mondiale contre le cancer: une maladie «omniprésente»

En ce 4 février, Journée mondiale contre le cancer, environ 221 Canadiens succomberont à la maladie, comme c’est le cas chaque jour.

Selon la Société canadienne du cancer, 565 Canadiens apprendront dimanche qu’ils sont atteints de cette maladie.

Selon un rapport préparé l’an dernier par la Société en partenariat avec Statistique Canada et l’Agence de santé publique du Canada, près d’un Canadien sur deux recevra un tel diagnostic au cours de sa vie.

Si le nombre de cas de cancer ne cesse de croître en raison du vieillissement de la population, la Société souligne toutefois que le taux de survie global est passé de 25 pour cent dans les années 1940 à plus de 60 pour cent aujourd’hui.

Sur le plan de la prévention, l’Organisation mondiale de la Santé pointe notamment du doigt un indice élevé de masse corporelle, une faible consommation de fruits et légumes, le manque d’exercice physique, le tabagisme et la consommation d’alcool.

Près d’un décès sur 6 dans le monde est dû au cancer, peut-on lire sur le site web de l’OMS.

«Le cancer ne connaît aucune frontière», a renchéri la coordonnatrice de la Coalition Priorité Cancer au Québec, en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne.

Marie-Elaine Gervais brosse le portait d’une maladie «omniprésente», à laquelle on ne s’attarde pourtant «pas assez».

En 2016, la Socété canadienne du cancer déplorait que 60% des projets de recherche «considérés comme de grandes priorités» n’ont pas été financés. Elle lance actuellement un appel aux bénévoles en vue du «Mois de la jonquille».