Réjean Hébert

Gaétan Barrette, «un grossier personnage» réplique Réjean Hébert

En réaction aux attaques du Dr Barrette, l'ex-ministre Réjean Hébert a repris le même qualificatif utilisé en juillet dernier par Claude Castonguay. Le père de l'assurance maladie et ex-ministre libéral avait été pris à partie par le ministre Barrette pour avoir réclamé la démission de son collègue Yves Bolduc.
«C'est vraiment un grossier personnage comme disait M. Castonguay. Il intimidera tous ceux qui se mettront en travers de sa route», a-t-il écrit dans un message transmis au SOLEIL.
L'été dernier, M. Barrette avait invité M. Castonguay à prendre sa retraite. Le ministre de la Santé avait dit de lui qu'il avait fait preuve de malhonnêteté intellectuelle dans l'affaire Bolduc en lien avec le versement de primes totalisant 215 000$. 
«Je ne veux pas m'engager dans une discussion avec le Dr Barrette. Tout ce que j'ai à dire, c'est que c'est un grossier personnage avec qui ce n'est pas possible d'avoir une conversation ou d'engager un dialogue civil», avait affirmé M. Castonguay.
À l'Assemblée nationale, le Parti Québécois a déploré, mercredi, les propos méprisants et intimidants du Dr Barrette envers l'ex-ministre Hébert et des députés péquistes. Le chef de l'opposition officielle, Stéphane Bédard, a demandé au premier ministre Philippe Couillard de rappeler à l'ordre le ministre de la Santé.
«Depuis deux jours, le ministre Barrette insulte les gens qui ne pensent pas comme lui. Il les accuse notamment d'être des menteurs. Ce fut d'abord Dave Turcotte, puis Diane Lamarre, et, maintenant, c'est au tour de l'ex-ministre de la Santé, Réjean Hébert. À la veille du Forum sur la lutte contre l'intimidation, le premier ministre doit affirmer que de tels propos sont inacceptables, surtout de la part d'un membre de son équipe», a affirmé M. Bédard.