François Paradis dans l'eau glacée contre le cancer

Parce que plonger dans les profondeurs d'un lac gelé, ça ressemble étrangement à la lutte qu'il a vécue contre le cancer, le député caquiste François Paradis a décidé de relever ce défi cet hiver.
Dans la noirceur sous la glace, l'objectif du plongeur est de retrouver le trou de lumière qui mène à la surface. Pour y arriver, il doit faire totalement confiance à l'équipe qui l'entoure. «Si on s'adapte, si on fait confiance, et qu'à la suite, on est capable de retrouver cette lumière-là que l'on recherchait tous, c'est un petit peu aussi le chemin de la guérison», a exprimé le député Paradis, en conférence de presse jeudi.
Comme l'ont fait avant lui les députés de Lévis Steven Blaney, qui a traversé le fleuve à la nage, et Christian Dubé, qui a sauté en parachute, François Paradis a accepté de relever un défi au profit de la Fondation de l'Hôtel-Dieu de Lévis.
L'actuel député de Lévis a déjà fait de la plongée sous-marine et même sous la glace il y a une trentaine d'années. «Sous glace, on a un sentiment d'être très vulnérable», explique-t-il.
Depuis quelques mois, il a repris l'entraînement en compagnie de Paul Boissinot, officier de plongée à l'Aquarium du Québec. Il a mis à jour ses connaissances théoriques et s'est exercé dans le bassin des morses.
Eau à 4 °C 
Le 13 février prochain, c'est dans l'eau à 4 °C du lac Delage qu'il tentera de rester 15 minutes. Il restera attaché par un cordage à son équipe à la surface et ne devrait pas s'éloigner à plus de 20 mètres. D'autres plongeurs pourraient l'accompagner.
Ce défi permettra à M. Paradis de célébrer le «cap du deux ans» qu'il vient de franchir; ce moment où un patient est encore en rémission, mais après lequel les risques de récidive chutent de façon draconienne. L'ex-animateur de télé a reçu un diagnostic de cancer des cordes vocales en 2013, avant de se lancer en politique.
Il espère amasser au moins 8000 $ pour la Fondation, argent qui servira à offrir des services connexes aux patients qui profiteront du nouveau centre régional intégré de cancérologie, qui devrait ouvrir ses portes à l'Hôtel-Dieu de Lévis, en 2019.