Mardi, Yves Bolduc a dit souhaiter que le geste qu'il posait «puisse répondre aux préoccupations des citoyens».

F.L.A.M. agréablement surprise de recevoir la moitié du don d'Yves Bolduc

Loin de la «petite politique», l'Association des grands brûlés F.L.A.M. est très heureuse du don de charité que lui versera le ministre Yves Bolduc.
«On l'a appris par les nouvelles», a commenté hier la directrice générale de l'Association, Rosanne Reaume. «On était agréablement surpris et content, poursuit-elle. Un organisme communautaire n'a pas beaucoup de sous. C'est un geste généreux, malgré toute la situation qu'il y a. Mais nous, on ne fait pas de politique, alors on prend ce qu'on peut.»
Selon sa compréhension des choses, F.L.A.M. devrait recevoir la moitié des 28 000 $ que M. Bolduc a promis de remettre à deux organismes caritatifs. L'autre part allant à la Fondation du Cap Diamant, qui soutient des personnes âgées. Il s'agit de l'équivalent de ce qui a été réclamé à M. Bolduc par la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) pour une partie de la prime empochée à son retour à la pratique médicale, en 2012.
Mardi, le député caquiste Éric Caire a jugé que les dons sont faits à partir «d'argent sali» par M. Bolduc. «Cet argent va être remis à des gens, assure Mme Reaume. Si on dit qu'il faut que ça retourne à la population, c'est ce que nous allons faire. À des gens dans le besoin. Ce n'est pas pour payer des salaires. On ne fait pas cette petite politique-là. On n'en a pas les moyens.»
L'association F.L.A.M. aide les grands brûlés de l'est du Québec et leur famille à assumer les frais liés à l'hébergement, à l'alimentation et au stationnement, notamment, lors des séjours à l'hôpital. Une centaine de personnes par année ont recours à leur soutien. «Il y a du monde qui arrive de la Gaspésie, du Lac-Saint-Jean, de la Côte-Nord, énumère la directrice générale. Ce sont souvent des familles qui sont complètement dépourvues. Un don surprise comme ça va aller directement dans les fonds qui leur sont dédiés.»
Pas la plus grande réclamation
Par ailleurs, la RAMQ a indiqué hier que sa vérification liée à la lettre d'entente 245, qui a permis à M. Bolduc d'empocher 215 000 $ en incitatif salarial, a entraîné des réclamations auprès de 104 médecins en 2012. Pour un montant total de 120 030 $. Les autres vérifications sont à être complétées. La RAMQ ne récupère que 50 % des sommes versées si le médecin ne remplit pas toutes les conditions de l'entente. 
Le montant de plus de 27 000 $ réclamé au ministre Bolduc ne constitue pas la plus grande réclamation individuelle faite à un médecin, nous dit la porte-parole de la RAMQ, Caroline Dupont.