Le CHU regroupe cinq sites, soit le CHUL, L'Hôtel-Dieu de Québec et les hôpitaux de l'Enfant-Jésus, Saint-François-d'Assise (photo) et du Saint-Sacrement.

Fini le service de navettes au CHU de Québec

Fini le service de navettes du CHU de Québec qui permettait aux employés de se déplacer d'un hôpital à un autre. Le contrat d'un an signé avec Transport Jacques Auger dans le cadre d'un projet-pilote ne s'est pas révélé suffisamment rentable pour poursuivre dans cette voie, a appris Le Soleil. 
L'entente signée le 26 janvier 2015 à la suite d'un appel d'offres couvrait 189 jours d'activité pour un montant de 227 508 $. Les minibus d'une capacité de 10 personnes se déplacaient sur trois trajets du lundi au vendredi entre 7h05 et 18h. Le service était interrompu en période estivale et pendant les vacances des Fêtes.
Selon une porte-parole du CHU de Québec, Pascale Saint-Pierre, la navette était empruntée par environ 350 utilisateurs par semaine. Le problème, explique-t-elle, c'est que les trois navettes circulaient selon des horaires fixes qui ne correspondaient pas nécessairement aux besoins des employés, qui devaient alors se rabattre sur les taxis ou leur voiture. 
«Sur l'ensemble total des déplacements, les navettes ne permettaient pas d'économies», résume Mme Saint-Pierre, précisant par ailleurs que le CHU de Québec bénéficie de tarifs fixes pour les courses en taxi, utilisé surtout par les cadres et le personnel administratif.
«On leur demande de coordonner leurs déplacements, de prendre le taxi à plusieurs quand c'est possible. On encourage aussi beaucoup les employés à prendre le transport en commun, les hôpitaux étant à peu près tous [sauf Saint-Sacrement] situés sur le trajet de la 800», ajoute la porte-parole du CHU de Québec.