Blessée à un genou en septembre 2018, Micheline Giguère a pris part au projet-pilote mis en place à l’IRDPQ afin qu’elle puisse retrouver son travail. Depuis décembre 2019, la préposée aux bénéficiaires est de retour à temps plein à l’Hôpital général, a recommencé à faire de longues promenades avec son chien et s’est même mise aux cours de mise en forme et de danse.
Blessée à un genou en septembre 2018, Micheline Giguère a pris part au projet-pilote mis en place à l’IRDPQ afin qu’elle puisse retrouver son travail. Depuis décembre 2019, la préposée aux bénéficiaires est de retour à temps plein à l’Hôpital général, a recommencé à faire de longues promenades avec son chien et s’est même mise aux cours de mise en forme et de danse.

En pleine pénurie de main-d’œuvre, le CIUSSS investit dans la réadaptation

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
En arrêt de travail pendant plusieurs mois après s’être sérieusement blessée à un genou, Micheline Giguère n’avait plus de qualité de vie, tant la douleur la faisait souffrir. La préposée aux bénéficiaires a participé au nouveau programme de son employeur, le CIUSSS de la Capitale-Nationale, qui a mis l’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ) au service de ses employés blessés afin de favoriser des retours au travail rapides et durables. «Un succès», à en croire Micheline Giguère, qui a pu retourner graduellement auprès des bénéficiaires de l’Hôpital général au bout de seulement sept semaines.