Le maire de La Malbaie, Michel Couturier, craint que le projet de construction du nouvel hôpital passe à la trappe s’il n’est pas entériné rapidement, avant le déclenchement des élections.

Élections provinciales: La Malbaie plaide pour son hôpital

Le maire de La Malbaie profite de la fièvre électorale qui gagne les politiques québécois pour faire pression sur le ministre de la Santé : que Gaétan Barrette confirme finalement la construction d’un nouvel hôpital, réclame le maire charlevoisien.

Michel Couturier craint que le projet passe à la trappe s’il n’est pas entériné rapidement, avant le déclenchement des élections. «On a vraiment besoin d’être rassurés. On s’attend à un engagement ferme.» 

Sans une garantie que le budget est dans la poche, le dossier pourrait demeurer «dans l’incertitude» quatre ans de plus, évalue-t-il.

«Ça fait déjà depuis 2010 que c’est sur la table», relate-t-il. Les libéraux ont confirmé en 2014 que le nouvel hôpital serait érigé au même endroit que l’actuel établissement de La Malbaie. Mais le projet n’a pas reçu le sceau final depuis. 

L’an dernier, le ministre de la Santé avait néanmoins affirmé à la station locale CIHO que les travaux étaient «irréversibles» et pourraient débuter cet automne, «au plus tard en 2019».

Lundi, son attachée de presse, Catherine W. Audet, a également voulu «rassurer la population» : «Le projet suit son cours tel qu’annoncé. Nous ne pouvons cependant pas sauter d’étapes dans la planification et la réalisation des infrastructures», nous a-t-elle écrit.

Michel Couturier entend malgré tout maintenir la pression, d’autant plus qu’il jauge que le climat préélectoral est favorable à sa cause, les élus multipliant les annonces à l’approche du scrutin. «Depuis quatre ou cinq ans, on nous dit : “Ça s’en vient”. Mais on n’a toujours pas de confirmation. Qu’est-ce qui empêche le gouvernement de la faire?» laisse-t-il tomber.