Le patient pourrait avoir été en contact avec Thomas Eric Duncan, la première personne à avoir été atteinte du virus Ebola aux États-Unis.

Ebola: une soignante a contracté le virus au Texas

Les autorités sanitaires américaines ont confirmé dimanche le premier cas d'Ebola contracté aux États-Unis, celui d'une soignante d'un hôpital du Texas (sud) où un Libérien infecté est décédé.
Les «tests effectués samedi soir montrent que la soignante du Texas Presbyterian Hospital est infectée par Ebola», ont annoncé les Centres fédéraux américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) dans un communiqué.
La malade, qui a été isolée, faisait partie de l'équipe qui a traité le Libérien Thomas Eric Duncan, décédé le 4 octobre.
Cette «nouvelle est naturellement inquiétante pour la patiente, sa famille, ses collègues et la ville de Dallas», poursuit le communiqué, ajoutant que les CDC et les services de santé du Texas «restent confiants dans le fait qu'une propagation de l'infection puisse être évitée avec les mesures de santé publiques adéquates».
Une personne ayant été en contact avec la patiente a été identifiée et est sous surveillance, précise le communiqué.
Les autorités sanitaires avaient dans la journée, alors que le cas avait déjà été détecté mais pas confirmé, attribué cette première contamination par Ebola aux États-Unis à une faille du protocole de protection suivi par la soignante.
L'hôpital avait insisté sur le fait que cette patiente --qui a demandé une confidentialité totale sur son identité-- portait l'équipement (masque, gants, tenue de protection) recommandé par les CDC.
La fièvre hémorragique Ebola a fait 4033 morts sur 7399 cas recensés dans 7 pays (Sierra Leone, Guinée, Liberia, Nigeria, Sénégal, Espagne et États-Unis), selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), arrêté au 8 octobre.