D'ici 2030, le nombre de cas de cancer devrait augmenter de 40 % au Canada, en raison du vieillissement de la population.

Deux organismes sur le cancer fusionneront

La Société canadienne du cancer et la Fondation canadienne du cancer du sein entendent se fusionner, en vue d'avoir un impact plus important sur la recherche et les programmes de soutien.
Les deux organismes veulent se regrouper sous la bannière unique de la Société canadienne du cancer. Le mandat et l'esprit qui animent la Fondation canadienne du cancer du sein, incluant ses principaux programmes et activités, seraient néanmoins préservés.
La Société canadienne du cancer annonce du même coup la nomination de Lynne Hudson au poste de présidente et chef de la direction. Elle dirigera les deux organismes tout au long du processus de fusion.
Selon la Société canadienne du cancer, le fait de réunir les deux entités permettrait d'améliorer les résultats, d'élargir les possibilités, de réduire les coûts, d'étendre les ressources disponibles, d'accroître nos efforts en matière de défense de l'intérêt public, et d'allouer davantage de fonds à la recherche.
La fusion devrait être finalisée au plus tard le 1er février 2017, une fois toutes les approbations obtenues. Entre-temps, chaque organisme poursuivra ses activités normales.
D'ici 2030, le nombre de cas de cancer devrait augmenter de 40 % au Canada, en raison du vieillissement de la population. Cette explosion du nombre de cas de cancer entraînera inévitablement une hausse de la demande en matière de services, de programmes et de recherche.