Selon l’INSPQ, les quelques études pharmacologiques répertoriées rapportent généralement que l’utilisation de produits de cannabis nano-émulsionnés peut entraîner des effets beaucoup plus rapides et une plus grande biodisponibilité qu’avec les produits comestibles réguliers.
Selon l’INSPQ, les quelques études pharmacologiques répertoriées rapportent généralement que l’utilisation de produits de cannabis nano-émulsionnés peut entraîner des effets beaucoup plus rapides et une plus grande biodisponibilité qu’avec les produits comestibles réguliers.

Des produits en vente à la SQDC préoccupent l’Institut national de santé publique

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Les nano-émulsions de cannabis, qu’on retrouve notamment dans des boissons vendues à la SQDC, soulèvent selon l’INSPQ «divers enjeux potentiels de santé publique» en raison de leurs particularités pharmacologiques et réglementaires.