Le gouvernement provincial ainsi que la Ville de Québec seraient d’accord pour éliminer les six étages supérieurs de la tour rectangulaire de L’Hôtel-Dieu de Québec afin de moderniser l’architecture du bâtiment historique.

Des étages en moins à L'Hôtel-Dieu de Québec

EXCLUSIF / La nouvelle vocation qui sera conférée à L’Hôtel-Dieu de Québec pourrait bien s’accompagner d’une surprise architecturale. Les autorités gouvernementales envisagent de raser les six étages supérieurs de la tour rectangulaire ajoutée il y a plus de 50 ans aux bâtiments historiques.

Le pavillon plus «moderne» compte actuellement 15 étages. Le Soleil a pu apprendre de sources sûres que le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, est d’accord avec ce projet d’éliminer les six étages supérieurs de ce bâtiment du complexe sis dans le Vieux-Québec.

Ce serait «techniquement faisable», indique-t-on.

Cette idée émanerait de la congrégation des Augustines. Elle aurait l’appui du maire de Québec, Régis Labeaume.

Son principal mérite serait esthétique, dit-on. On assure toutefois que cette démolition ne compromettrait pas la ou plutôt les nouvelles vocations qui seraient attribuées à L’Hôtel-Dieu de Québec. La disparition des six étages supérieurs de la «tour» mettrait celle-ci «à niveau du bâtiment principal plus historique».

Cette opération en serait une d’embellissement, puisque cette tour, avec les étages qu’elle compte actuellement, est considérée par plusieurs comme une «verrue» dans le Vieux-Québec.

500 millions $

Pour aller de l’avant, il faudra que ces éventuels travaux de démolition se fondent dans l’enveloppe de 500 millions $ annoncée le 23 mai par le ministre Gaétan Barrette et le premier ministre Philippe Couillard pour transformer L’Hôtel-Dieu.

Les détails de tout le projet de transformation devraient avoir été déterminés d’ici la fin de 2018, selon ce que le gouvernement a fait savoir.

Il est question d’y installer une superclinique ou un groupe de médecine de famille, mais aussi, et entre autres, un centre d’hébergement pour les jeunes atteints de maladies dégénératives, ainsi qu’une unité de soins palliatifs et «prépalliatifs».

Les nouvelles missions de L’Hôtel-Dieu de Québec devraient voir le jour en 2025 ou en 2026, une fois déménagées les installations existantes du côté du nouveau complexe hospitalier de l’Enfant-Jésus.