Le 5 octobre prochain, les membres de l’Association admissibles pourront recevoir une prothèse recyclée ou une aide de suppléance à l’audition, en plus d’obtenir sans frais les embouts et l’ajustement des prothèses auditives.

Des appareils auditifs gratuits aux aînés à faible revenu

Des aînés à faible revenu pourront recevoir gratuitement des prothèses auditives recyclées le 5 octobre prochain. Le service D’une oreille à l’autre vise à combler le manque pour des personnes ne pouvant être assurées «à 100 %» par le régime public ou une assurance privée.

L’Association des personnes avec une déficience de l’audition (APDA) dit s’être inspirée de l’Europe pour lancer le service. «Ça se fait en Europe depuis une dizaine d’années. Ils ont été nos mentors… Puis, ça a fait boule de neige et on a approché des audioprothésistes d’ici», a expliqué la chargée de projets Chantal Fortin. L’APDA a entamé des discussions avec le ministère de la Famille et d’autres partenaires pour lancer le projet.

Le 5 octobre prochain, les membres de l’Association admissibles pourront donc recevoir une prothèse recyclée ou une aide de suppléance à l’audition, en plus d’obtenir sans frais les embouts et l’ajustement des prothèses auditives. 

«Ce sont des appareils analogiques qui nous sont offerts, soit par des proches de personnes décédées qui en portaient, ou encore d’anciennes prothèses que des gens ne portent plus», a avancé Mme Fortin.

«On recycle les appareils, mais notre service est surtout de les offrir à ceux qui, par exemple, n’ont pas les moyens de s’en procurer une deuxième parce que l’assurance de la RAMQ ne couvre qu’une seule prothèse, ou des gens qui ont perdu leur prothèse et qui ne peuvent pas s’en acheter une nouvelle», souligne-t-elle. 

Première au Québec

Selon l’APDA, ce nouveau service constitue une première au Québec. «C’est sûr que la première journée, le 5 octobre, on va avoir une limite du nombre de prothèses qu’on va pouvoir remettre. Mais sachez qu’on a l’intention de faire trois journées comme celle du 5 octobre par année», poursuit Mme Fortin.

La chargée de projet indique que ceux qui pourront bénéficier du service seront également suivis par un audioprothésiste ainsi que l’équipe de l’APDA.

L’APDA rappelle que d’après Statistique Canada, 33 % des personnes âgées de plus de 65 ans sont touchées par la surdité. La proportion grimpe à une personne sur deux chez les 75 ans et plus. Pour être admissibles, les demandeurs doivent être membres de l’APDA, avoir une déficience de l’audition et fournir un audiogramme ainsi qu’une prescription d’un médecin, fournir une preuve de faible revenu et avoir des obstacles financiers à l’acquisition d’un appareil auditif. 

Le 5 octobre, l’équipe de l’APDA remettra les prothèses auditives chez Bérubé-Brassard audioprothésistes (303, boul. Pierre-Bertrand).