Facebook et YouTube ont finalement décidé il y a quelques jours de retirer les vidéos incitant à ingérer ces produits devant l’ampleur qu’avait prise le phénomène.

Défi Tide Pods: le Centre antipoison du Québec inquiet

Après cinq empoisonnements répertoriés au Canada anglais liés au défi Tide Pods, le Centre antipoison du Québec craint que ce défi, qui consiste à mordre dans l’emballage d’une capsule de détergent à lessive et à filmer sa réaction, ne soit aussi la cause d’intoxications au Québec.

«Depuis que les Tide Pods sont sortis, on enregistre des cas d’exposition. En 2016, 151 ont été notés, la plupart sur des enfants de 0 à 5 ans», explique au Soleil la Dr Maude Saint-Onge, porte-parole du Centre antipoison, ajoutant que les deux tiers de ces cas avaient présenté des symptômes et que 20 % avaient nécessité des soins hospitaliers.

Le sénateur de l’État de New York Chuck Schumer, maintenant leader de la minorité démocrate au Sénat américain, avait déjà sonné l’alarme en 2012 concernant les petits paquets colorés. Il considérait que leur présentation incitait les enfants à consommer des produits chimiques dangereux. «Moi même, j’en ai vu un sur le bureau d’un membre de mon personnel politique et j’avais envie de le manger!» avait-il alors déclaré en conférence de presse

La Consumer Product Safety Commission des États-Unis a révélé il y a quelques jours que deux enfants et six adultes ayant des problèmes de santé liés à la démence étaient décédés au cours des cinq dernières années après avoir ingéré accidentellement les capsules qui ressemblent à des friandises colorées.

Le défi

Depuis quelques semaines cependant, l’apparition du défi Tide Pods sur les réseaux sociaux et les sites d’hébergement de vidéos a toutefois changé la donne. Au départ un gag misant sur la ressemblance des capsules de détergent à lessive avec des friandises colorées et sur leur apparence délicieuse, certains internautes, notamment des adolescents, ont poussé la blague plus loin en croquant volontairement dans les petits sachets.

Facebook et YouTube ont finalement décidé il y a quelques jours de retirer les vidéos incitant à ingérer ces produits devant l’ampleur qu’avait prise le phénomène internet et les dangers de l’absorption des capsules de détergent.

«Heureusement, on n’a pas encore eu de cas d’absorption volontaire au Québec, mais quatre cas ont déjà été répertoriés en Ontario et un en Alberta. On craint donc que ça puisse s’en venir au Québec. Et si le nombre d’expositions s’était stabilisé ces dernières années, on craint que ça augmente à cause du défi», poursuit le Dr Saint-Onge.

Celle-ci précise que les savons, les tensioactifs et les javellisants contenus dans les capsules de détergent peuvent causer des nausées, des vomissements et même des lésions à l’œsophage et à l’estomac s’ils sont ingérés, de même que des problèmes respiratoires s’ils sont inhalés. 

Ersatz dans des bars

Certains bars ont malgré tout décidé de tabler sur le phénomène Internet en offrant un ersatz à leurs clients : un cocktail aux couleurs bleu, blanc et orange du fameux détergent en capsules Tide où les produits chimiques sont plutôt remplacés par de l’alcool et du colorant alimentaire.

En Pennsylvanie, le Molly’s Irish Grille and Sports Pub de Bethlehem a lancé le Tide Pod Shot, un shooter de crème irlandaise, de vodka, de liqueur curaçao et de colorant orangé. Des centaines de verres du nouveau cocktail auraient ainsi été vendus en quelques jours.

Cependant, histoire de ne pas faire la promotion du dangereux défi, le réseau social Facebook aurait décidé d’interdire de publier des images du Tide Pod Shot, incitant le bar à le rebaptiser «shooter interdit par Facebook».

***

«GRONK» S'EN MÊLE

En plus de tenter d’empêcher les Eagles de Philadelphie de remporter le LIIe Super Bowl le 4 février, l’ailier rapproché des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Rob Gronkowski a aussi décidé d’essayer d’arrêter les jeunes de manger les capsules de détergent Tide.

En réponse au défi Tide Pods, l’exubérant footballeur américain a enregistré un message d’intérêt public avec le fabricant de détergent où il répète de façon non équivoque qu’il ne faut surtout pas utiliser les Tide Pods pour autre chose que faire sa lessive, encore moins les manger.

«Hey “Gronk”», est-ce que manger des Tide Pods peut-être une bonne idée?» demande une question imprimée à l’écran. «Non! Non! Non! Non! Non! Non! Non!» réplique le joueur des Pats. «Même pas en blague?» voit-on ensuite. «Non! Non! Non!» ajoute Gronkowski. 

«Devrait-on utiliser les Tide Pods pour autre chose que la lessive?» peut-on ensuite lire. «Non!» poursuit le joueur des Pats. «En es-tu certain?» «Mais qu’est-ce  qui se passe? Les Tide Pods sont faits pour laver, pas pour manger. Laver, pas manger!» termine le subtil mastodonte de 6 pieds 6 pouces et pesant 265 livres.