Seulement 65 % des Québécoises de 50 ans et plus passent des mammographies, comme le recommandent fortement les autorités médicales.

Campagne Mémo-mamo: seulement 65 % des femmes ciblées passent une mammographie

MONTRÉAL - Seulement 65 % des Québécoises de 50 ans et plus passent des mammographies, comme le recommandent fortement les autorités médicales.

La 10e campagne Mémo-mamo de la Société canadienne du cancer, lancée samedi au Québec, veut rappeler à ces femmes l’importance de se soumettre à une mammographie à tous les deux ans.

Huit cancers du sein sur dix touchent des femmes de 50 ans et plus.

Lorsqu’un cancer du sein est diagnostiqué et traité tôt, la survie est de presque 100 %. La Société canadienne du cancer souligne que le choix des traitements est alors plus grand, et que ceux-ci sont moins agressifs.

Environ 6500 Québécoises reçoivent un diagnostic de cancer du sein à chaque année. Le taux de survie est de 88 % après 5 ans.

Les deux porte-parole de la campagne Mémo-mamo, l’humoriste Lise Dion et l’animatrice Marie-Claude Barrette, invitent la population à se procurer un porte-clés Mémo-mamo dans les pharmacies Jean-Coutu. Les profits seront réinvestis dans des activités de prévention.