Le ministre Gaétan Barrette a expliqué mercredi que le gouvernement pourrait récupérer 130 millions $ en réduisant certains honoraires payés aux pharmaciens.

Baisse prévue des honoraires des pharmaciens

Le gouvernement Couillard veut réduire de 14 % les honoraires payés aux pharmaciens pour donner des services aux personnes couvertes par l'assurance médicament publique. Cette baisse représente un montant variant entre 155 et 177 millions $ selon la version gouvernementale ou celle de l'Association des pharmaciens propriétaires.
Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a expliqué, mercredi, que le gouvernement entend récupérer 130 millions $ dans les honoraires pour remplir les piluliers et 25 millions $ en ne payant plus des honoraires sur les prescriptions pour des médicaments en vente libre.
Ces mesures sont comprises dans le projet de loi 28 sur l'équilibre budgétaire qui a été déposé, mercredi, par le ministre des Finances, Carlos Leitão.
«On s'est fait avoir»
Le président de l'Association des pharmaciens propriétaires, Jean Thiffault, a très mal pris la décision du gouvernement. «Le plus insultant, c'est qu'on négociait mercredi [mardi] soir et le projet de loi était déjà écrit. C'était un show de boucane. On s'est fait avoir. Avant, on avait un peu de transparence et de respect. Là, il n'y en a pas du tout», a-t-il déploré.
Si le gouvernement maintient sa position, il prévoit que des pharmacies seront contraintes de réduire leurs heures d'ouverture, de couper des postes ou diminuer les salaires. «Ce gouvernement avec les trois médecins ne comprend pas l'économie de la pharmacie, que couper 100000 $ dans les profits, ce sont des emplois, c'est du concret», a affirmé M. Thiffault.
L'Association avait présenté des possibilités de réduction de coûts au gouvernement qui n'ont pas été retenues.