L’ex-ministre de la Santé, Gaétan Barrette, avait annoncé l’an dernier un financement de 6,8 millions $ pour la construction de ce CHSLD de 24 places.

2,3 millions $ de plus pour le CHSLD de Wendake

Québec annoncera mercredi une bonification du financement destiné à la construction du CHSLD de Wendake. Ce sont 9,1 millions $ qui seront investis dans ce projet, soit 2,3 millions $ de plus que prévu par le précédent gouvernement, a appris Le Soleil.

L’ex-ministre de la Santé, Gaétan Barrette, avait annoncé l’an dernier un financement de 6,8 millions $ pour la construction de ce CHSLD de 24 places.

En plus du montant de 6,8 millions $, le gouvernement libéral devait accorder une somme annuelle récurrente de 1,2 million $ pour assurer le fonctionnement de l’installation de soins de longue durée.

En conférence de presse, Gaétan Barrette avait indiqué que le gouvernement du Québec comptait réclamer à Ottawa le remboursement de ce financement, «conformément à ses responsabilités constitutionnelles exclusives envers les populations autochtones en territoire non conventionné».

Le cabinet de la ministre des Aînés, Marguerite Blais, indique que le gouvernement Legault fait aussi les démarches pour que l'investissement soit remboursé à terme par le fédéral. «Les lettres ont déjà été envoyées il y a plusieurs mois par notre gouvernement», nous dit-on.

Si Québec a choisi de bonifier le montant du financement, c’est pour mieux répondre aux besoins du projet et concrétiser sa réalisation, explique-t-on.

Il semble que les coûts de construction et d’exploitation aient été sous-évalués par le précédent gouvernement. Les 2,3 millions $ additionnels permettraient aussi de s’assurer que le projet réponde à «la vision de qualité de soins et de services d’hébergement actuelle».

Les changements apportés à l’entente avec le Conseil de la Nation huronne-wendat concernent aussi le budget annuel de fonctionnement accordé au CHSLD, qui passe de 1,2 million $ à 1,8 million $ annuellement.

L’ouverture du CHSLD de Wendake est prévue pour l’été 2020, soit un peu plus d’un an plus tard que prévu.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du projet Tortue, qui vise à offrir dans un seul et même lieu une panoplie de services de santé et de services sociaux, de la prénatalité à la fin de vie. Le CHSLD en constitue la seconde phase. La première est née en 2014 avec la construction d’un centre de santé pour 4,8 millions $, dont 3,6 millions $ provenaient de Santé Canada.