Le centre iSaute

140 accidents en trois mois au centre iSaute

Ouvert à Québec depuis seulement trois mois, iSaute, un parc intérieur de trampolines, est surveillé de près par les services de santé en raison des nombreux accidents qui s'y sont produits.
Le centre iSaute de Québec a ouvert ses portes le 12 décembre, se targuant d'être le seul centre récréatif du genre dans la région. Or, de nombreux visiteurs s'y sont blessés.
Selon les informations rapportées hier dans un reportage de Radio-Canada, citant la firme de communication engagée par l'entreprise, pas moins de 140 accidents se sont produits depuis l'ouverture.
Le reportage ajoute qu'une personne est même restée quadraplégique à la suite d'un accident qui a eu lieu il y a environ un mois.
Le CHU de Québec a confirmé mercredi qu'il avait récemment sonné l'alarme et alerté l'Institut national de santé publique du Québec pour que des mesures soient prises pour contrer le phénomène. «On a reçu des cas de traumatismes variés allant de simple à grave. On a alerté la Santé publique», a expliqué Geneviève Dupuis, porte-parole du CHU de Québec.
Le CHU de Québec n'a pas le mandat de faire enquête. Mais l'organisation a jugé la situation suffisamment sérieuse pour se tourner vers la Santé publique, a précisé Mme Dupuis.
Toujours selon Radio-Canada, l'entreprise admet que l'activité comporte des risques, comme toute autre activité physique. Toutefois, la firme de communication a fait valoir que la prévalence des accidents était de 2 cas sur 1000 visiteurs.
Deux centres iSaute sont aussi en exploitation dans la région de Montréal.