Saisie de 14 000 comprimés de méthamphétamine dans une maison à Laval

LAVAL — Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont saisi plus de 14 000 comprimés de méthamphétamine au domicile d'un homme de Laval, a annoncé le corps de police mercredi.

Yves Munoz-Beaulieu, 36 ans, a été arrêté jeudi dernier par des policiers de l'équipe d'enquête de coordination du crime organisé de la SQ, en collaboration avec leurs collègues du service de police de Laval. L'escouade de la police provinciale s'attaque aux réseaux de distribution locaux et régionaux.

La présence de plusieurs comprimés de méthamphétamine dans le véhicule de l'homme avait éveillé l'attention des policiers qui l'ont intercepté sur l'autoroute 40, à Portneuf, dans la région de la Capitale-Nationale.

En entrevue avec La Presse canadienne, le porte-parole de la SQ, Louis-Philippe Bibeau, a dit ignorer le motif de l'interception de l'automobiliste.

C'est à la suite de l'arrestation de M. Munoz-Beaulieu que les policiers ont fait une perquisition à son domicile, a raconté M. Bibeau.

En plus des comprimés de méthamphétamine, ils y ont découvert près de 250 grammes d'une substance qui pourrait être de la cocaïne et plus de 1000 $.

La méthamphétamine est la substance qui se retrouve le plus fréquemment dans les comprimés présentés ou vendus comme du speed ou de l'ecstasy, précise le ministère de la Santé du Québec.

Cette drogue de synthèse peut également provoquer de façon permanente des difficultés à exécuter des tâches complexes et des symptômes psychotiques comme le délire et la paranoïa, lorsqu'elle est consommée sous forme de crystal meth.

Yves Munoz-Beaulieu fait face à des accusations de trafic de stupéfiants. Il a comparu vendredi dernier au palais de justice de Québec.

L'homme est connu des policiers. L'été dernier, il avait été arrêté avec trois autres personnes, alors qu'ils étaient à bord d'une voiture dans laquelle se trouvait de la drogue et une arme.