Le 30 janvier dernier, le jeune Alexandre Goyette dévoilait son dessin qui a été choisi pour représenter le mois des Calins.

Sainte-Justine récolte des fonds pour les troubles neurologiques

La Fondation CHU Sainte-Justine souligne pour une douzième année le «Mois des câlins», au cours duquel elle recueille cette fois des fonds pour le dépistage de troubles neurologiques.

La campagne de financement contribuera à soutenir le Centre intégré du réseau en neuro-développement de l’enfant (CIRENE) pour assurer une prise en charge plus rapide des jeunes ayant un trouble du spectre de l’autisme, un trouble déficitaire de l’attention, une déficience intellectuelle, un trouble du langage ou encore des conséquences de l’épilepsie.

Le directeur de CIRENE, Lionel Carmant, explique que le programme vise un dépistage vers l’âge de 2 ans et le recours à des thérapies personnalisées pour minimiser les conséquences sur le développement des enfants.

L’hôpital pédiatrique invite les Québécois à soutenir la cause en se procurant les embellisseurs de lèvres «Rose Câlins» de la marque Clarins, disponibles dans les pharmacies Jean Coutu au prix de 20 $. De cette somme, 10 $ seront remis à la Fondation CHU Sainte-Justine.

Sa présidente et directrice générale, Maud Cohen, précise que le «Mois des câlins» suivra son cours jusqu’à l’épuisement des quelque 30 000 baumes, dont l’emballage est adorné de l’oeuvre d’Alexandre, 6 ans, le jeune gagnant du concours «Dessine-moi un câlin».