Pierre D’Amours accompagné de Chantale Lavoie, exhortent Mme McCann à être créative et à prendre les décisions qui s’imposent

Rupture de services à l’hôpital d’Amqui : «ça n’a pas de bon sens!»

MATANE — Les élus de la MRC de La Matapédia lancent un véritable cri du cœur à la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann. Après avoir appris une rupture des services de chirurgie et d’obstétrique prévue du 25 octobre au 2 novembre à l’hôpital d’Amqui, ils considèrent que cette situation, qui se répète depuis plusieurs mois, est totalement inacceptable.

Après une sortie publique des élus en juin, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent avait annoncé la mise en place de mesures à compter de l’automne. «On est en automne et on nous annonce une découverture de neuf jours parce qu’il n’y a pas de chirurgien», s’impatiente la préfète de La Matapédia, Chantale Lavoie. On n’accepte pas ça!»

Les élus interpellent donc directement la ministre de la Santé. «Le CISSS, on sait qu’ils font des efforts et qu’ils travaillent fort, mais on pense qu’ils n’ont pas les leviers nécessaires pour pouvoir s’assurer d’avoir des services dans les hôpitaux des régions rurales comme la nôtre, estime Mme Lavoie. Ça n’a pas de bons sens! On a décidé qu’on interpellait la ministre pour qu’elle trouve des solutions permanentes à La Matapédia et à l’ensemble du Québec.» Chantale Lavoie et les maires de la MRC, dont celui d’Amqui, Pierre D’Amours, exhortent Mme McCann à être créative et à prendre les décisions qui s’imposent.

Chantale Lavoie rappelle que la ministre s’était dite très préoccupée de la situation vécue par la population matapédienne. «Mais, on n’a toujours pas de solution, déplore la préfète. Quand on veut être attractifs pour nos jeunes familles et qu’on dit qu’on n’a pas de services de chirurgie et de césariennes, ce n’est pas très attractif!»