Rouler à 299 km/h et s'en vanter sur Facebook

Sur une roue à 200 km/h, des dépassements par l'accotement, des vitesses de pointe jusqu'à 299 km/h. Un groupe de motocyclistes de Québec appelé DEMON ROAD QC n'a décidément pas froid aux yeux et filme, depuis le début de l'été, ses prouesses... qu'il diffuse ensuite sur Facebook.
Les casse-cous à moto s'amusent à sillonner les autoroutes de la grande région de Québec, incluant la Rive-Sud, et à réaliser ce qu'ils appellent des «stunts», des cascades, caméras GoPro fixées sur le casque.
La 20, la 40, l'autoroute Félix-Leclerc, l'autoroute de la Beauce, l'autoroute Dufferin-Montmorency; les grandes artères ont toutes été prises d'assaut dans les derniers mois. Des routes secondaires figurent aussi sur les vidéos diffusées sur la page Facebook du groupe.
Créée le 8 mars, la page DEMON ROAD QC contient une dizaine de diffusions. La première date d'avril. Sur la plupart d'entre elles, un cortège de quatre à six motocyclistes roule à des vitesses vertigineuses. Le compteur, bien en vue, affiche régulièrement les 220 km/h. Certaines motos paraissent modifiées.
Les acolytes n'hésitent pas à se frôler les uns les autres, même en effectuant des manoeuvres, ou encore à dépasser des véhicules par les deux côtés, y compris par l'accotement. Dans certains cas, les voitures ont carrément l'air stationnées sur l'autoroute tellement les bolides filent à vive allure.
L'un des motocyclistes - celui qui semble être l'administrateur de la page Facebook - s'est filmé à une vitesse de 299 km/h. «PS : ces rare en (maudit) lol que je vais a cette vitesse et ces pas des joke sa donne rien mais cetais pour le video!!!!!!», écrit-il dans la description de la vidéo publiée le 9 juillet. L'indicateur de vitesse affiche bien les 299 km/h pendant 30 longues secondes.
L'une des vidéos montre aussi clairement le groupe de motards fendant l'air sur l'autoroute Dufferin-Montmorency, à Beauport. Le pilote mis en vedette sur cette dernière passe bien près de perdre le contrôle de son engin alors qu'il effectue ce qui est communément appelé un wheely (rouler sur la roue arrière seulement), à 200 km/h. «La fin a presque mal fini», admet-il lui-même sur le réseau social. «Calme-toi, t'es encore trop jeune pour mourir», lui réplique un fan.
Le Soleil a pu identifier d'autres endroits grâce à Google Maps et aux informations retrouvées dans les vidéos. L'une d'elles se déroule sur l'autoroute 40, en direction est, à la hauteur de l'Avenue Blaise-Pascal, près du parc industriel, alors que la 20, près de Saint-Gilles de Lotbinière, est le théâtre d'une autre. La plus récente publication date de vendredi et diffuserait des images captées jeudi.
Nombreux admirateurs
Le groupe carbure aux admirateurs - la page en compte environ 2000 - et ne se gêne pas pour demander aux internautes de partager ses productions. «Il faut aimer un max et partager nous sommes des gens de Québec Qc!», est-il écrit au début d'un court métrage. «Et plus vous allez aimer, plus on va en faire».
Si la plupart des commentaires ressemblent à «fou raide», «criss de malade» ou «Ayoye qu'elle avance ta machine», d'autres sont moins élogieux, voire émotifs. «Un jour on va te perdre mon chum...»
Les plus mordus de prouesses à moto vont jusqu'à demander quels sont les meilleurs endroits et les meilleurs moments pour s'adonner à de tels comportements extrêmes sur les routes. «Après le souper ces le best mais pour les route je peu pas trop en dire hahaha», répond l'administrateur.
Groupe fermé
Le clan paraît relativement fermé et les motocyclistes semblent avoir établi un lien de confiance avant de se lancer en groupe sur les routes. L'administrateur explique à un internaute intéressé qu'il doit d'abord rouler avec lui quelques fois et que certaines conditions doivent lui être énumérées de vive voix.
Des t-shirts à l'effigie du groupe ont été produits. Le logo qui y est imprimé parle de lui-même : un motocycliste montrant le doigt d'honneur à un policier. Sur un panneau de signalisation en arrière-plan est écrit «Don't stop [n'arrêtez pas]».
Parlant des policiers, une patrouille de la Sûreté du Québec (SQ) a tenté d'intercepter un motocycliste roulant à vive allure vendredi soir, à Québec. Selon Christine Coulombe, porte-parole de la SQ, le motocycliste ne s'est jamais arrêté et la patrouille a perdu sa trace. Il est toutefois impossible de lier ce dernier aux DEMON ROAD QC. Les autorités ont lancé une enquête.
 Avec Steve Jolicoeur