Les dégâts causés par la crue de la rivière Saint-Charles à la mi-janvier ont coûté plusieurs centaines de milliers de dollars à la Ville de Québec en plus de causer des dommages à une quarantaine de résidences de Duberger et Les Saules.

Rivières sous haute surveillance à Québec

Avec le redoux des derniers jours et la pluie prévue mardi, la Ville de Québec surveille de près ses rivières, histoire de pouvoir réagir rapidement si jamais des inondations comme celles de la mi-janvier dans Duberger–Les Saules se préparaient.

«Le bureau de la sécurité civile de la Ville, appuyé d’experts en hydrologie, effectue une surveillance constante et un suivi sur le terrain des différents cours d’eau de Québec», a déclaré au Soleil David O’Brien, porte-parole de la Ville de Québec.

Les rivières Montmorency, Beauport, Jaune, Saint-Charles, Nelson, Lorette et Cap-Rouge sont donc sur le radar de la Ville de Québec. Les dégâts causés par la crue de la rivière Saint-Charles à la mi-janvier ont coûté plusieurs centaines de milliers de dollars à la Ville de Québec en plus de causer des dommages à une quarantaine de résidences de Duberger et Les Saules.

La surveillance s’est accentuée avec le redoux des derniers jours et se poursuit avec les pluies annoncées mardi. «On vérifie le mouvement des glaces, s’il y a la formation d’embâcles et si jamais il y a une situation problématique, on sera prêt à agir plus rapidement», indique-t-il.

Lundi soir, la situation semblait normale et aucun problème n’était prévu, selon M. O’Brien. «Mais tout peut changer très vite. Nous sommes en mode veille depuis plusieurs jours, pas seulement avec les instruments mais avec des experts qui se rendent sur place pour observer le comportement des glaces en temps réel.»

Pluie verglaçante

Alors que la pluie tombait sur Québec lundi soir, Environnement Canada s’attendait ensuite à 24 heures de pluie verglaçante sur la capitale à partir de mardi matin. «On parle de 10 mm de pluie lundi soir, ce qui est assez loin des critères d’avertissement», indique Catherine Brabant, météorologue à Environnement Canada.

«Cependant, la température passera sous zéro en matinée mardi et se maintiendra autour de -2°C et -3°C une grande partie de la journée. Dans la vallée du Saint-Laurent, avec de forts vents du Nord-Est, ça signifie de la pluie verglaçante qui ne devrait prendre fin que durant la nuit de mardi à mercredi», poursuit Mme Brabant.

L’avertissement de pluie verglaçante est également en vigueur à Montmagny et dans Lotbinière, mais la Beauce devrait être épargnée puisque les température y demeureront au-dessus de 0°C. «Plus on s’éloigne du fleuve, moins les vents du Nord-Est ont de l’effet et moins il y aura de plus verglaçante», conclut la météorologue.