Des athlètes qui participeront à la 57e finale des Jeux du Québec à l’été 2022 à Rimouski, entourés du maire Marc Parent et du président du comité organisateur de l’événement, José Arsenault.

Rimouski accueillera les Jeux du Québec à l’été 2022

RIMOUSKI — La fierté et l’émotion étaient palpables chez les employés municipaux, les membres du comité provisoire et les partenaires tout juste après l’annonce, lundi, du choix de Rimouski comme ville hôtesse de la 57e finale des Jeux du Québec à l’été 2022. Sports Québec a préféré Rimouski à Drummondville et à Châteauguay. «C’était une solide compétition», a fait valoir le président du comité provisoire qui deviendra le comité organisateur, José Arsenault.

Entouré des comités de travail et de ses conseillers municipaux, c’est le maire Marc Parent qui a reçu l’appel du président du conseil d’administration de Sports Québec, Michel Allen. «Cette annonce vient marquer un moment historique pour la Ville de Rimouski, s’enthousiasme M. Parent. Je remercie chaleureusement Sports Québec de nous accorder cette confiance […]. Quelle fierté de pouvoir enfin affirmer haut et fort que nous sommes LA ville qui aura la chance d’accueillir des milliers d’athlètes et leur famille à l’été 2022! Il s’agit d’une vitrine incroyable pour notre milieu qui rayonnera à travers la province, en plus de récolter des retombées économiques et sociales majeures. J’aimerais remercier toute la population pour sa solidarité et son appui.»

«On a présenté avec cœur notre candidature et les gens de Sports Québec ont remarqué qu’on était bien organisés, qu’on ne s’en allait pas dans tous les sens, ajoute M. Arsenault. On a su innover, on a su passer à travers un processus très rigoureux, très sérieux.» La préparation du dossier de candidature de Rimouski s’est échelonnée sur treize mois. Une vaste mobilisation a récolté le soutien de plusieurs milliers de citoyens de la région et au-delà de 1500 personnes ont démontré leur intérêt à être bénévoles pour l’événement. «Il y a eu 8200 personnes qui ont spontanément donné leur appui aux Jeux du Québec à Rimouski, précise M. Arsenault. Donc, c’est 16 % de la population.»

«Je pense qu’on avait vraiment le profil parfait pour recevoir les Jeux, mais c’est surtout la solidarité des acteurs du milieu que Sports Québec a reconnue dans notre candidature», croit José Arsenault. Selon lui, le travail en vue d’accueillir l’événement fera l’objet d’une «gestion très serrée». «On a quelque chose d’important à livrer, est-il conscient. Mais, on est extrêmement bien outillés. Sports Québec nous accompagne et le fait que Rivière-du-Loup soit notre voisine des Jeux de 2021, c’est un atout, selon moi. On va apprendre dès maintenant avec la démarche de 2021 et on va travailler ensemble.»

Budget de 6 millions $

Le comité provisoire a largement dépassé son objectif de 500 000 $ en termes de soutien financier auprès de la communauté. Le montant amassé pour le moment est de 855 000 $, sur un montant total de 1,5 million $ à atteindre d’ici les Jeux. Le comité organisateur disposera d’un budget de 6 millions $, dont 1 million $ en argent et 400 000 $ en services qui proviendront de la Ville de Rimouski. La balance sera versée par des subventions et par Sports Québec. Outre le budget de 6 millions $ pour l’organisation des activités, Rimouski recevra 5 millions $ de Québec pour les installations et les infrastructures sportives.

Une quarantaine d’employés et quelque 3000 bénévoles graviteront autour de l’organisation des Jeux, auxquels prendront part environ 3500 athlètes.

Xavier Desjardins-Gagné est l’un de ceux-là. L’adolescent de 14 ans de Rimouski participera aux Jeux du Québec pour une deuxième fois dans la discipline du tir à l’arc, un sport qui lui a été enseigné par son grand-père. «Ça donne de la visibilité au sport et les jeunes, en voyant les performances des athlètes, pourront être intéressés», espère-t-il.