Le joueur devra avertir un préposé afin qu’il désinfecte l’appareil choisi et celui qu’il vient de quitter.
Le joueur devra avertir un préposé afin qu’il désinfecte l’appareil choisi et celui qu’il vient de quitter.

Rien n’est laissé au hasard pour la réouverture du Salon de jeux [PHOTOS]

À compter de jeudi, les habitués du Salon de jeux de Québec, situé à Place Fleur de Lys, devront développer de nouvelles habitudes pour avoir accès aux appareils en cette période de pandémie. Rien n’a été laissé au hasard par Loto Québec pour éviter que le coronavirus se propage chez les clients et les employés.

«On va tenter de rendre ça le plus agréable possible pour que les gens vivent une belle expérience», indique Lysanne Baron, chargée de projets au Salon de jeux, au cours d’une visite de presse, mercredi, quatre mois après la fermeture de l’établissement. Toutes les consignes sanitaires de la Direction de la santé publique sont appliquées à la lettre, à commencer par le port obligatoire du couvre-visage. Des masques seront disponibles pour ceux qui en feront la demande.

Une tente érigée à l’extérieur servira de premier point de contrôle.

Pour éviter que l’achalandage dépasse la capacité maximale permise de 250 personnes, Loto Québec a élaboré un système de réservation en ligne. Le client devra impérativement réserver sa place pour avoir accès au Salon de jeux. Quelque 3400 personnes se sont déjà inscrites. La même mesure de réservation s’applique pour le Casino de Charlevoix.

«On espère que l’habitude va se prendre parce que ce sera beaucoup plus facile à gérer», soutient Lysanne Baron. En période de pointe, les fins de semaine, l’endroit peut accueillir jusqu’à 400 visiteurs.

Le visiteur devra remplir un questionnaire sur son état de santé. En cas de symptômes de la COVID, l’entrée lui sera interdite. Une tente érigée à l’extérieur servira de premier point de contrôle.

Une fois à l’intérieur, les clients devront se laver les mains à un lavabo.

Aire de jeux reconfigurée

Une fois à l’intérieur, après s’être lavé les mains à un lavabo, le client devra composer avec une aire de jeux reconfigurée. Le tiers seulement des appareils sera en fonction afin de respecter les 2 mètres de distanciation. Plus question de butiner de l’un à l’autre, comme c’était le cas à la bonne vieille époque d’insouciance. Le joueur devra avertir un préposé, le visage recouvert d’un masque et d’une visière comme tous les autres employés, afin qu’il désinfecte l’appareil choisi et celui qu’il vient de quitter.

Histoire de ne laisser aucune chance au virus, l’utilisation d’un stylet à embout de caoutchouc, plutôt que les doigts, est «fortement encouragée» par la direction pour toucher aux boutons des appareils.

Histoire de ne laisser aucune chance au virus, l’utilisation d’un stylet à embout de caoutchouc, plutôt que les doigts, est «fortement encouragée» par la direction pour toucher aux boutons des appareils. Pour étancher sa soif ou pour une fringale, le joueur devra oublier le bar. Un préposé viendra plutôt le servir à son appareil. Les heures d’ouverture du Salon seront réduites afin de permettre la désinfection complète des lieux quotidiennement.

Loto Québec estime qu’un certain temps sera nécessaire pour que la clientèle trouve ses repères.

Loto Québec estime qu’un certain temps sera nécessaire pour que la clientèle trouve ses repères. «Ça va changer les habitudes, ça va prendre quelques semaines avant de s’ajuster, c’est sûr, mais les clients vont revenir, mentionne Patrice Lavoie, directeur corporatif des affaires publiques et des médias. C’est un salon de jeux, ça demeure festif, mais on va sentir dès l’arrivée que la santé et la sécurité des gens sont importantes.»

Depuis son ouverture en novembre 2014, le Salon de jeux de Québec accueille bon an mal an quelque 650 000 visiteurs.

Les heures d’ouverture du Salon seront réduites afin de permettre la désinfection complète des lieux quotidiennement.