Dès 7h, la route 112 était complètement inondée à la sortie du pont de Vallée-Jonction et les automobilistes devaient circuler, ou naviguer, à 5 km/h pour traverser la route.

Réveil brutal en Beauce: la rivière Chaudière sort de son lit

Le réveil a été brutal vendredi matin pour les résidents de Vallée-Jonction, Scott, Sainte-Marie et Saint-Joseph de Beauce alors que la rivière Chaudière est sortie de son lit vers 5h, inondant quelques dizaines de sous-sol et forçant la fermeture de certaines artères.

Dès 7h, la route 112 était complètement inondée à la sortie du pont de Vallée-Jonction et les automobilistes devaient circuler, ou naviguer, à 5 km/h pour traverser la route.

Le directeur des opérations des pompiers de Vallée-Jonction, Denis Lessard, a expliqué que l’eau continuait de monter et qu’on envisageait sérieusement de fermer la 112 aux automobiles et de ne permettre qu’à la circulation lourde et aux véhicules utilitaires sport de circuler.

«Cinq rues ont été fermées et de 25 à 30 maisons ont subi des inondations au sous-sol, mais il n’y a eu aucune évacuation pour le moment», expliquait M. Lessard. 

Un individu qui avait eu la mauvaise idée de tenter de circuler sur la rue Hébert, complètement inondée, a cependant dû être secouru par les pompiers à l’aide d’un bulldozer alors qu’il était prisonnier de sa voiture entourée d’eau. De très mauvais poil, l’individu a refusé de répondre aux questions du Soleil.

Comme la crue a été causée par les pluies abondantes et non par un embâcle, les services d’urgence n’ont que peu de pouvoir sur la suite des choses. «Tout ce qu’on peut faire, c’est attendre. Le niveau d’eau devrait baisser cet après-midi. D’ici là, notre travail consiste à convaincre les gens de ne pas tenter de rouler aux endroits où le niveau d’eau est trop haut», conclut M. Lessard.

La route 112 a finalement été fermée entre Saint-Frédéric et Vallée-Jonction et la route du Président-Kennedy entre l’avenue du Palais à Saint-Joseph-de-Beauce et la route du Golf à Beauceville de même qu’entre la route Carrier et la route 171 à Scott. À Saint-Joseph, la route 276 a été fermée entre le rang des Érables et l’avenue du Palais et le rang des Érables entre la route 276 à Saint-Joseph-des-Érables et la route 108 à Beauceville. La Chaudière est aussi sortie de son lit à Sainte-Marie, forçant la fermeture de la route 216 entre le rang Saint-Étienne Nord et la rue Notre-Dame Nord.

Vendredi soir, le ministère de la Sécurité publique a indiqué que le niveau des rivières était à la baisse en Beauce.

Plusieurs autres régions du Québec ont été frappées par des inondations, notamment l’Abitibi-Témiscamingue, Laurentides-Lanaudière, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie. À Chandler, le Chemin du Pont à la hauteur du Petit Pabos a été fermé dans les deux sens. À Cascapédia-Saint-Jules, la route de Patrickton entre le Chemin Sexton et la route André Cyr a été fermée et la circulation se faisait en alternance sur la route McKay entre la route 132 et la route Gallagher. 

Décès à Sainte-Marie

Par ailleurs, la Sûreté du Québec a également rapporté vendredi le décès d’un homme de 55 ans de Sainte-Marie. Le quinquagénaire, dont la maison avait subi une inondation au sous-sol, était descendu pour voir l’état de la situation et le fonctionnement de ses pompes. Des membres de sa famille qui n’avaient pas eu de nouvelle de lui depuis un bon bout de temps ont contacté un voisin qui, lui, a appelé les services d’urgence. 

Les pompiers sont entrés dans la résidence de l’homme et l’ont trouvé inanimé au sous-sol, dans lequel il y avait cinq pieds d’eau. La Sûreté du Québec ignore pour l’instant si un malaise ou un accident aurait provoqué le décès de l’homme.