Le traversier NM F.-A.-Gauthier devrait reprendre son service de desserte maritime entre Matane, Baie-Comeau et Godbout dans les prochains jours

Retour imminent du F.-A.-Gauthier

MATANE — Après 13 mois d’inactivité, le traversier NM F.-A.-Gauthier devrait reprendre son service de desserte maritime entre Matane, Baie-Comeau et Godbout dans les prochains jours. C’est ce qu’a laissé entendre le porte-­parole de la Société des traversiers du Québec (STQ), Alexandre Lavoie.

Depuis lundi, le navire fait des sorties en mer. «On ne connaît pas encore la date exacte de remise en service, a toutefois précisé M. Lavoie. Mais, les essais vont bien. On a des résultats positifs jusqu’à présent. Aujourd’hui [jeudi], on a commencé à faire la préparation de l’équipage, en même temps qu’on fait les derniers tests et ajustements mécaniques.» 

Le président-directeur général de la STQ, Stéphane Lafaut, a d’ailleurs confirmé sur son compte Twitter qu’il se rendrait à Matane dans les prochains jours. Selon M. Lavoie, il dressera le bilan des réparations et annoncera la date de remise en service du traversier construit en 2015 au coût de 170 millions $. 

Alexandre Lavoie assure que le navire fonctionne bien. «Ce qu’on a vu jusqu’à présent nous rassure, se réjouit-il. On se croise les doigts pour que tout continue à bien se dérouler!» 

Des spécialistes venus d’Europe pour identifier les problèmes aux moteurs électriques et œuvrant pour la compagnie General Electric sont toujours sur le bateau. «Ils nous ont accompagnés tout au long des réparations», a souligné M. Lavoie.

Jeudi, le navire a fait l’aller-retour Matane-Baie-Comeau. Vendredi, il fera celui entre Matane et Godbout. 

L’équipage à bord

Pour la première fois depuis plus d’un an, l’équipage est monté à bord pour l’étape «d’opérationnalisation». 

«C’est une période qui permet à l’équipage de se refamiliariser avec le navire, explique le porte-parole de la STQ […] Il y a aussi de nouveaux matelots qui ont été embauchés depuis la période de perturbations. Donc, ils n’ont jamais navigué sur le navire. Les capitaines vont aussi se refamiliariser avec les commandes et faire des accostages dans nos différentes infrastructures. On a plusieurs tests et exercices de sécurité à faire. Il y a aussi tout ce qui est relatif au service à la clientèle : les caisses, le système informatique, le service alimentaire, etc.»

Le Vacancier, qui agit comme navire de relève depuis le début du mois, effectuera sa dernière traversée samedi. Le lendemain, il repartira vers son port d’attache de Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine. 

La STQ prévoit que ce sera le F.-A.-Gauthier, s’il est en mesure de reprendre la mer, qui offrira la desserte à compter de dimanche. Sinon, la société d’État fera revenir le Saaremaa, qui est actuellement amarré au port de Trois-Rivières. 

«Pour la clientèle, il n’y a pas d’inquiétude, prévient Alexandre Lavoie. Le service maritime va être offert en continu. Il n’y aura pas d’interruption.» De plus, la STQ continue à offrir les liaisons aériennes entre les aéroports de Mont-Joli, Baie-Comeau et Sept-Îles jusqu’au 31 janvier.