L’entrée par la porte arrière des bus, l’un des symboles visibles du temps du confinement, va disparaître au rythme de l’installation de cloisons transparentes pour protéger les chauffeurs.
L’entrée par la porte arrière des bus, l’un des symboles visibles du temps du confinement, va disparaître au rythme de l’installation de cloisons transparentes pour protéger les chauffeurs.

Retour graduel de la montée par la porte avant au RTC

La montée des passagers par la porte avant des autobus du Réseau de transport de la Capitale (RTC) se fera progressivement à partir de lundi 25 mai.

Selon un mythe populaire, il faut trois semaines pour prendre une habitude. Les usagers du RTC, maintenant bien acclimatés à monter à l’arrière des autobus, vont devoir retourner à leur ancienne routine.

L’entrée par la porte arrière des bus, l’un des symboles visibles du temps du confinement, va disparaître au rythme de l’installation de cloisons transparentes pour protéger les chauffeurs.

À partir de lundi, le RTC demande à ses clients d’être attentifs à l’approche du bus. Les véhicules déjà munis d’une cloison ouvriront leur porte avant et, à l’inverse, ceux non équipés continueront d’actionner la porte arrière. La situation peut varier d’un bus à l’autre sur une même ligne.

Selon la configuration des véhicules, un ou plusieurs sièges seront condamnés à l’avant pour permettre de respecter les mesures de distanciation avec le conducteur, en plus d’un marquage au sol délimitant la zone sécuritaire. Le RTC dit appliquer les mesures préconisées par la CNESST.

La descente continuera de se faire obligatoirement par la porte arrière.

Borne de paiement

Avec la montée des passagers par la porte avant, la borne OPUS sera de nouveau accessible, tout comme la boîte de perception pour les paiements en argent comptant. Les chauffeurs ne donneront cependant plus de correspondances papier, pour éviter les contacts. Le RTC recommande donc aux usagers prévoyant faire une correspondance de se munir de titres électroniques, sans quoi ils devront s’acquitter en argent comptant d’un deuxième passage.

Par ailleurs, le RTC demande aux personnes à mobilité réduite de continuer à utiliser le Service de transport adapté de la Capitale (STAC) jusqu’à l’installation complète des cloisons.