Un tweet du ministre Gaétan Barrette publié en début de soirée mercredi laisse croire qu'il ramènerait le Commissaire à la santé et au bien-être.

Retour du Commissaire à la santé et au bien-être?

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, souhaite-t-il faire revivre le Commissaire à la santé et au bien-être (CSBE)? C’est du moins ce que laisse croire un tweet qu’il a publié en début de soirée, mercredi.

Lors de l’étude détaillée du projet de loi 150, mercredi, le ministre des Finances, Carlos Leitão, a supprimé l’article sur l’abolition du CSBE. Dans un tweet, la députée Diane Lamarre a attribué l’annulation de cet article à l’acharnement du Parti québécois.

«Négociation gagnante du PQ a permis d’annuler l’abolition du CSBE qui était imposée par @drgbarrette et PLQ dans PL150. Dès l’élection du PQ, retour du CSBE, de son mandat et de son budget», a tweeté la porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé.

«Décision initiale prise dans le cadre de la révision de programme. J’ai fait des représentations auprès du gouvernement. La situation budgétaire actuelle permet de le ramener. D’où cette décision réfléchie», a répondu le ministre de la Santé.

Son attachée de presse, Catherine W. Audet, a refusé de nous préciser ses intentions. «Le tweet est très clair», nous-a-telle répondu quand nous avons insisté pour obtenir des explications. «Les détails viendront en temps et lieu», a-t-elle ajouté.

Le gouvernement Couillard avait annoncé la cessation des activités du CSBE en mars 2016, lors du dépôt du budget. La mission de l’organisme, qui a publié des dizaines de rapports sur le réseau de la santé et dont le budget annuel s’élevait à 2,5 millions $, avait été confiée à l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux.

La décision d’abolir le CSBE a été largement dénoncée, d’aucuns y voyant une volonté de museler toute critique.