Le Soleil
Des stratèges du Parti conservateur auraient permis à Rick Dykstra de briguer un siège aux dernières élections fédérales de 2015 même s'ils étaient au courant des allégations qui pesaient contre lui.
Des stratèges du Parti conservateur auraient permis à Rick Dykstra de briguer un siège aux dernières élections fédérales de 2015 même s'ils étaient au courant des allégations qui pesaient contre lui.

Rentrée parlementaire sur fond de scandales sexuels

Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
OTTAWA — Le chef conservateur Andrew Scheer n'est pas prêt à lancer la pierre aux stratèges de son parti qui auraient autorisé la candidature d'un député sortant, Rick Dykstra, en sachant qu'il était visé par des allégations d'agression sexuelle.