Pour le moment, la Défense nationale a renoncé à utiliser la Pennsylvania Bluestone pour la suite des travaux à la Citadelle. Par contre, la première phase devra être faite avec la pierre américaine pour respecter les contrats d’approvisionnement.

Rénovation de la Citadelle: la saga des pierres se poursuit

La saga des pierres américaines se poursuit, et ce, malgré la décision de la Défense nationale d’utiliser une importante quantité de Grès vert de Sillery pour rénover une partie de la Citadelle.

Le début fédéral Steven Blaney a donné son appui à une pétition lancée par des citoyens du Vieux-Québec, qui souhaitent voir la totalité des travaux sur la Citadelle être faite avec la pierre d’origine. 

«La Citadelle de Québec est unique en Amérique du Nord, c’est le seul ouvrage militaire du XIXe siècle qui est encore actif. Ainsi il m’est apparu essentiel de tout faire pour tenter de sauver l’intégrité de ce bâtiment précieux pour notre ville», a déclaré le président du Comité des citoyens du Vieux-Québec. 

Pour le moment, la Défense nationale a renoncé à utiliser la Pennsylvania Bluestone pour la suite des travaux. Par contre, la première phase devra être faite avec la pierre américaine pour respecter les contrats d’approvisionnement.