Un nuage en forme de rouleau, qui serait un volutus, est apparu vers 19h dimanche et a été immortalisé en photographies par Louise Mercier, propriétaire du phare de l’Anse-à-la-Cabane, sur l’île du Havre Aubert.

Rare phénomène dans le ciel des Îles-de-la-Madeleine

Les Madelinots ont eu droit à un spectacle peu commun, dimanche soir, gracieuseté de Dame Nature, alors qu’un nuage en forme de rouleau s’est formé près de l’archipel.

Le phénomène, qui s’est produit vers 19h au terme d’une journée brumeuse, a été immortalisé en photographies par Louise Mercier, propriétaire du phare de l’Anse-à-la-Cabane, sur l’île du Havre Aubert. «Il s’est mis à venter et on sentait vraiment l’air froid qui arrivait [à son passage]», a-t-elle expliqué au Soleil. «Ça fait 20 ans qu’on a ce site-là. J’ai vu toutes sortes de ciel, mais ça, je n’avais jamais vu ça.»

À lire aussi: Îles-de-la-Madeleine: des «conditions optimales» ont permis l'observation du stratocumulus

Selon quelques recherches effectuées par l’auteur de ces lignes, le nuage en question serait un volutus, de la grande famille des stratocumulus. Cette espèce de nuage a été tout récemment intégrée (2017) à l’Atlas international des nuages. Selon la description de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), qui tient l’Atlas, il s’agit «d’un nuage long de basse altitude, détaché de toute autre structure nuageuse qui semble tournoyer, mais sur un axe horizontal». 

L’origine de ces nuages est inconnue. Un autre observé en 2015, au large de l’île de Jersey, est également apparu après une journée brumeuse, selon l’OMM. 

Le volutus ressemble par ailleurs à l’arcus. Ce dernier est toutefois attaché à une cellule orageuse, et donc à un cumulonimbus, ou plus rarement à un cumulus.