Divers organismes qui manifestent contre le racisme, le sexisme et les changements climatiques ont occupé la 3e Avenue pendant une partie de l’après-midi lundi.

Rappeler l’importance de manifester

Divers organismes qui manifestent contre le racisme, le sexisme et les changements climatiques ont occupé la 3e Avenue pendant une partie de l’après-midi lundi.

L’objectif était de rappeler aux citoyens l’importance de faire entendre sa voix lorsque vient le temps de défendre une cause. Entre 15h30 et 18h30, différents groupes de membres et alliés du Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches (RÉPAC) ont installé leur kiosque dans la rue, afin de partager plusieurs informations concernant les trois causes choisies aux citoyens. 

«C’est une façon de se réapproprier la rue, pour se rappeler le droit de manifester, d’être solidaires et c’est surtout une façon de faire connaître nos luttes», explique la coordonnatrice du RÉPAC, Naélie Bouchard-Sylvain, qui fait partie du groupe d’organisateurs de l’événement. 

Plusieurs activités étaient organisées pour l’occasion, afin de rejoindre le plus de gens possible. Dès le début de l’événement, vers 16h, une cinquantaine de personnes visitaient les kiosques.